Accueil > Entreprises, emploi, économie > Accompagnement des filières > Ressource forestière et disponibilités en bois en Aquitaine à l’horizon (...)

Ressource forestière et disponibilités en bois en Aquitaine à l’horizon 2025

| Publié le 3 juillet 2013 | Dernière mise à jour le 9 octobre 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Michel DELPUECH, préfet de la région Aquitaine, préfet de la Gironde, a présidé la réunion de présentation des résultats de l’étude sur la ressource forestière et les disponibilités en bois de la région Aquitaine à l’horizon 2025, dans le cadre de la commission régionale de la forêt et des produits forestiers (CRFPF)le 19 juin 2013.

Cette étude a mobilisé pendant plus d’un an et demi les services de l’Etat ainsi que les principaux experts techniques, les acteurs professionnels et les collectivités territoriales, afin de mesurer les conséquences de la tempête Klaus de janvier 2009 sur la disponibilité en bois de la région Aquitaine.

Les principaux résultats confirment la nécessité d’élaborer un plan d’action régional comme les professionnels l’avaient envisagé dans le cadre des rencontres régionales des industries du bois.
Il ressort en effet que :

  • le massif des Landes de Gascogne a été très fortement touché par la tempête Klaus, le volume de pin maritime sur pied n’était plus que de 78 Mm3 au 31 décembre 2011, dont 16 Mm3 de peuplements endommagés voire très endommagés ;
  • selon le scénario moyen, la disponibilité en pin maritime sera d’environ 8 Mm3 jusqu’en 2015, avec l’apport des bois déstockés, et satisfera la demande industrielle. A partir de 2016 cette disponibilité en pin maritime devrait chuter autour de 5 Mm3 ;
  • dans les massifs Adour-Pyrénées et Dordogne-Garonne, les disponibilités en bois feuillus et résineux divers sont estimées entre 2,2 et 4 Mm3, en fonction de l’intensification des prélèvements.

Différentes actions peuvent être envisagées pour intensifier la récolte de bois là où il est sous-exploité et dynamiser la sylviculture, ceci afin de conforter l’approvisionnement des industriels à moyen terme.
Le Préfet de la région Aquitaine a souhaité que les propositions s’inscrivent dans un cadre interprofessionnel. A cette fin, un comité restreint, regroupant les représentants de l’amont et de l’aval de la filière, sera constitué pour élaborer un plan d’actions régional avant l’automne 2013.

Note de synyhèse juin 2013
--

->Articles du même thème :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics