+ services en département
 
 
 
 
 

Travaux en hauteur pas droit à l’erreur

| Publié le 3 juin 2016 | Dernière mise à jour le 8 juin 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Un enjeu de sécurité majeur

Les chutes de hauteur restent aujourd’hui l’une des premières causes d’accidents du travail. Ce risque représente un enjeu de sécurité majeur au regard de la vie des personnes et de la performance des entreprises.

Pour la troisième année consécutive, la prévention des chutes de hauteur est une priorité nationale pour le ministère du travail et ses services d’inspection. L’essentiel de la réglementation relative aux travaux en hauteur figure dans le décret n° 2004-924 du 1er septembre 2004 relatif à l’utilisation des équipements de travail mis à disposition pour des travaux temporaires en hauteur et modifiant le code du travail.
Ces accidents surviennent dans tous les secteurs d’activité, mais c’est dans le BTP que l’on constate la plus forte proportion : le BTP représente près d’un quart des arrêts de travail, un tiers des cas d’incapacité permanente, et plus de la moitié des décès consécutifs à une chute de hauteur.

En 2012 (chiffres CNAMTS) :17 435 accidents avec arrêts ; 29 décès ; 1994 nouvelles incapacités permanentes consécutives à des accidents ;
1,76 million de journées d’arrêt

Les accidents sont majoritairement de trois natures :
• Chute à travers un toit dont le matériau est fragile.
• Chute dans le vide sur les extérieurs.
• Chute dans un trou/trémie fenêtre, ou dans un escalier.

Les principales causes des chutes de hauteur sont :
• L’absence de protections collectives (échafaudages, plateformes sans garde-corps).
• L’absence de protections individuelles (harnais antichute).
• Un dispositif défectueux ou mal utilisé (point d’ancrage non conforme par exemple).

Des outils et des aides pour prévenir les accidents :

• Un site internet dédié …

Sur le site www.chutesdehauteur.com, vous pourrez tester votre niveau de prévention sur les chutes de hauteur et prendre connaissance des 3 bons réflexes à adopter qui sont :
1/ J’organise mon chantier
2/ Je choisis les bons équipements
3/ Je me forme, j’informe et je forme mes salariés

Plus de 50 documents à télécharger gratuitement en fonction de votre activité professionnelle et de votre niveau de connaissance

• Des aides financières …

Pour inciter les indépendants et les entreprises à s’équiper de matériels sécurisés (échafaudages, équipements de protection des trémies, …,), le RSI, la CNAMTS, la MSA et l’OPPBTP peuvent apporter des aides financières.

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics