Direccte Nouvelle Aquitaine
+ services en département
 

[*informations sur le Coronavirus*]

 
 
 
 

Radon : Employeurs, évaluez le risque !

| Publié le 28 septembre 2020 | Dernière mise à jour le 1er octobre 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle, présent dans la croûte terrestre (particulièrement dans les sols granitiques). Il est inodore et incolore et se diffuse dans l’air, à très faible concentration.
Le radon accumulé dans certains logements ou autres locaux, peut constituer une source significative d’exposition de la population aux rayonnements ionisants.
Il est la 1ère source d’exposition de l’homme aux rayonnements ionisants d’origine naturelle. Depuis 1987, le Centre international de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a reconnu le radon comme cancérogène pulmonaire certain pour l’homme. En France, il est la 2ème cause de cancer du poumon derrière le tabac. L’exposition simultanée au radon et à la fumée de cigarette augmente significativement le risque de décès.
L’exposition au radon touche l’ensemble de la population, principalement dans l’habitat, mais également les travailleurs sur leurs lieux de travail. Le radon représente donc un risque professionnel qui doit être appréhendé de la même manière que les autres risques.
Il appartient à l’employeur de réduire ce risque afin d’assurer la sécurité des travailleurs et de protéger leur santé.
Pour ce faire, l’employeur procède à une évaluation du risque radon qui sera consignée dans le document unique, en prenant, si nécessaire, des mesures qu’il mettra en œuvre conformément aux principes généraux de prévention de prévention des risques professionnels.
Cette évaluation concerne en particulier les sous-sols ou rez-de-chaussée des bâtiments ou dans des lieux de travail spécifiques comme des cavités souterraines (carrières, mines, grottes, caves agricoles…) ou des ouvrages enterrés (barrages, égouts, tunnels…). Il peut aussi être recommandé de procéder à une évaluation du risque radon dans d’autres situations comme par exemple, dans un lieu de travail situé au premier étage d’un bâtiment dans lequel il a été mesuré un dépassement du niveau de référence au rez-de-chaussée.
Par ailleurs, outre la prévention de ce risque dans les lieux de travail existants, il est nécessaire de prendre en compte ce risque en amont de la construction, de l’acquisition ou de la location d’un futur lieu de travail. En effet, si le risque radon est pris en compte dès la construction de nouveaux lieux ou locaux de travail, alors il ne devrait pas représenter un risque à prendre en compte, une fois les travailleurs présents dans ces lieux.
Pour vous aider dans cette démarche, vous pouvez contacter :

  • Votre service de santé au travail
  • Le service de prévention de la CARSAT Centre-Ouest
--

Webmestre |