Direccte Nouvelle Aquitaine
Accueil > Entreprises, emploi, économie > Accompagnement des filières > Plan de soutien à la filière automobile en Nouvelle-Aquitaine

Plan de soutien à la filière automobile en Nouvelle-Aquitaine

| Publié le 25 février 2020 | Dernière mise à jour le 29 septembre 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Pour faire face aux difficultés de la filière automobile, retournement du marché mondial et nouvelles normes d’émission contraignantes, une cellule régionale de suivi est mise en place pour accompagner les entreprises de la filière concernées par des difficultés conjoncturelles ou par la transition vers les nouveaux modes de motorisation

Pour faire face aux difficultés de la filière automobile, retournement du marché mondial et nouvelles normes d’émission contraignantes, une cellule régionale de suivi est mise en place pour accompagner les entreprises de la filière concernées par des difficultés conjoncturelles ou par la transition vers les nouveaux modes de motorisation.
Aujourd’hui, la filière automobile est confrontée à un double défi :

  • Défi conjoncturel avec le retournement du marché mondial après 10 ans de croissance : -4% pour le marché mondial en 2019 et – 2 millions d’unités vendues pour la seule Chine. Cette baisse pourrait se prolonger jusqu’en 2021 avec un recul attendu de l’ordre de 5% sur le marché européen.
  • Défi structurel avec l’entrée en vigueur de nouvelles normes d’émission qui imposent un objectif global de 95 grammes de CO2 par km par véhicule en moyenne sur l’ensemble de la gamme de chaque constructeur avec le risque d’amendes très lourdes pour ceux qui ne le respecteraient pas : cet objectif n’est atteignable qu’avec une électrification massive des gammes de véhicules (hybride ou 100% électrique). Le tournant du véhicule électrique a un impact majeur sur les plans industriel et social. La production d’une chaîne de traction électrique nécessite 200 composants contre 1 400 pour l’équivalent thermique et 7 à 8 fois moins de personnel. Pour faire face à ces défis, Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances a annoncé un plan de soutien à la filière automobile le 2 décembre dernier. Il comprend les mesures suivantes :
  • Un fonds de garantie des prêts bancaires pour maintenir l’accès au crédit des entreprises
  • Un soutien des projets de diversification des entreprises avec le lancement d’un appel à projets « innovation et diversification d’entreprises impactées par les mutations de la filière automobile »
  • Un accompagnement des chefs d’entreprise par des consultants pour optimiser les flux de trésorerie ou élaborer un projet de transformation Pour déployer ce plan en Nouvelle-Aquitaine, la cellule régionale mise en place associe la Direccte Nouvelle-Aquitaine, le Conseil régional, l’UIMM, Bpifrance, le pôle de compétitivité ID4Car et l’association régionale de l’industrie automobile. Elle a pour mission d’identifier les entreprises susceptibles de bénéficier des mesures du plan de soutien, et de prendre contact avec ces entreprises pour étudier avec elles les mesures qui paraissent le mieux adaptées. Le référent régional de la Direccte Nouvelle-Aquitaine, Ronan Bernard, se tient à la disposition des entreprises : courriel
--

Webmestre |