Accueil > Entreprises, emploi, économie > Formation professionnelle > Titres Professionnels > Les titres professionnels du Ministère chargé de l’emploi

Les titres professionnels du Ministère chargé de l’emploi

| Publié le 7 avril 2016 | Dernière mise à jour le 24 mai 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Un titre professionnel est une certification professionnelle délivrée, au nom de l’État, par le ministre chargé de l’emploi. Il est inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles RNCP (http://www.cncp.gouv.fr) .
Le titre s’adresse à tout public sorti du système scolaire, salarié comme demandeur d’emploi.
Désormais, il peut être préparé via l’apprentissage.
Le titre atteste que son titulaire maîtrise les compétences, aptitudes et connaissances permettant l’exercice d’activités professionnelles qualifiées.
Près de 300 titres professionnels, de niveau V à II, couvrent la plupart des secteurs professionnels : bâtiment, services à la personne, transports, restauration, commerce, industrie, tourisme, etc. Ils se préparent en formation continue, en alternance (contrat de professionnalisation) ou peuvent être délivrés à l’issue d’une validation des acquis de l’expérience (VAE).
Chaque titre professionnel est composé d’un ou de plusieurs sous-ensembles distincts, les Certificats de Compétences Professionnels (CCP). Chaque CCP valide un bloc de compétences correspondant à une activité professionnelle du métier visé. Chaque CCP peut être validé séparément. Le candidat a 5 ans pour obtenir l’intégralité du titre.

Vous êtes un particulier, vous souhaitez obtenir un titre professionnel.

Des organismes sont agréés par le Préfet de région. Vous trouverez ci-joint la liste, arrêtée au 29 février 2016, des centres agréés et les Titres Professionnels pour lesquels ils ont un agrément.(liens)

Vous êtes un organisme, vous pouvez organiser les sessions de validation.

Il vous faut au préalable adresser une demande d’agrément en utilisant le Formulaire.

Après l’avoir renseigné, ce formulaire doit être envoyé en double exemplaire par courrier avec accusé de réception, daté, signé à l’intention du préfet de région (Directeur Régional des Entreprises de la Concurrence, de la Consommation, du travail, et de l’Emploi de la région Aquitaine – Limousin – Poitou-Charentes),

  • Pour les départements 16, 17, 79, 86 au site de Poitiers au 47 rue de la Cathédrale 86035 Poitiers cédex.
  • Pour les départements 24, 33, 40, 47, 64 jusqu’au vendredi 13 mai 2016 au site de Bordeaux au 118 cours du Mal Juin 33000 Bordeaux cédex A compter du mardi 17 mai 2016, les dossiers seront à adresser au site de Poitiers.
  • Pour les départements 19, 23, 87 au site de Limoges au 2 allée Saint Alexis BP13203 87032 Limoges Cedex

Pour toute information relative à la demande d’agrément, vous pouvez adresser un courriel à l’adresse suivante : alpc.titres-professionnels@direccte.gouv.fr
en précisant impérativement en objet le numéro de département de la structure qui demande l’agrément.
Exemple d’objet de courriel : « 87 – Demande d’agrément pour le Titre xxx »

Le ministère vous propose de l’information, des supports, un serious game ( jeu pédagogique), sur http://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-professionnelle-des-demandeurs-d-emploi/article/titres-professionnels
Le Référentiel d’Emploi d’Activité et de Compétences (REAC) et le Référentiel de Certification (RC) y sont disponibles pour chacun des Titres. Vous pouvez les consulter directement en cliquant sur le lien Accès à la liste détaillée des titres professionnels et référentiels.
La Direccte met à votre disposition un schéma qui présente les textes réglementaires avec le lien suivant : Les textes en un schéma

Un agrément porte sur UN Titre, UN Site, UNE Durée.
Après instruction, il fait l’objet d’une décision administrative qui autorise son détenteur à organiser les sessions de validation en conformité avec la réglementation.
Chaque Titre professionnel est revu au minimum tous les cinq ans et fait l’objet d’un nouvel arrêté publié au Journal Officiel.
Les agréments délivrés par la Direccte pour chaque site peuvent l’être au maximum pour cette durée.

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics