+ services en département
 

[*informations sur le Coronavirus*]

 
 
 
 
Accueil > COVID-19 > Organisation du travail - santé au travail > Le Ministère du Travail autorise désormais et sous certaines conditions, (...)

Le Ministère du Travail autorise désormais et sous certaines conditions, l’utilisation des masques périmés depuis 24 mois

| Publié le 27 mars 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Après avoir autorisé hier l’utilisation, sous certaines conditions cumulatives, des masques FFP2 périmés depuis moins de 6 mois, des analyses complémentaires nous garantissent désormais l’utilisation en toute sécurité de ces masques périmés depuis moins de 24 mois.

Le contexte résultant de la crise du Covid 19 engendre de fortes tensions dans l’approvisionnement de masque de type FFP2 pour satisfaire à la fois les besoins des établissements de santé et ceux des autres utilisateurs.
Pour parer à cette urgence, le Ministère du Travail autorise l’utilisation des masques FFP2 dont la date de péremption n’excède pas 24 mois et qui doivent impérativement respecter les consignes cumulatives suivantes :

1 Les masques doivent avoir été stockés dans les conditions de conservation conformes à celles prévues par le fabricant ou le distributeur ;

2 Avant leur utilisation, les masques devront avoir fait l’objet de 4 tests successifs :

  • vérifier l’intégrité des conditionnements par contrôle visuel ;
  • vérifier l’apparence (couleur d’origine) du masque par contrôle visuel ;
  • vérifier la solidité des élastiques et de la barrette nasale de maintien du masque ;
  • réaliser un essai d’ajustement du masque sur le visage.
 
 
 


 


 
 


 


Liens
Ministère du travail
Emploi et formation professionnelle
Direction Générale des Entreprises
Le médiateur des entreprises
Diplomatie économique et commerce extérieur
Direction de la consommation (DGCCRF)
Services Publics-Pro
Préfecture de la région Nouvelle-Aquitaine
Compte Twitter de l’État en région Nouvelle-Aquitaine
 
--

Webmestre |