+ services en département
 
 
 
 
 
Accueil > Concurrence et consommation > Consommation > La brigade d’enquête des vins et spiritueux (BEVS) sait faire parler la (...)

La brigade d’enquête des vins et spiritueux (BEVS) sait faire parler la poudre !

| Publié le 3 mars 2017 | Dernière mise à jour le 8 mars 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Dans le cadre des contrôles menés à la production ou au négoce, une des missions fondamentales de la brigade d’enquête des vins et spiritueux est de veiller au respect des pratiques œnologiques, notamment en faisant la chasse aux fournisseurs de produits interdits.

Cette action, reconduite chaque année, se traduit régulièrement par des procès-verbaux délictuels et des audiences en tribunal correctionnel.

Ainsi, si la pratique d’ajout de poudre ou de copeaux de bois dans les vins peut être autorisée par la réglementation ( aux fins d’amélioration des qualités organoleptiques du breuvage) sous réserve de respect de conditions strictes *, ces règles ne doivent pas être transgressées.

Certains professionnels ont pu être tentés de l’oublier et de rajouter des poudres de bois interdites ou non conformes.

La vigilance de la BEVS a pour effet de ramener régulièrement sur le devant de la scène médiatique, à l’occasion d’un procès suivi de condamnations, la nécessité de respecter les règles…

*Pour tout renseignement concernant la réglementation sur la pratique, rapprochez-vous du service vins signes de qualité du pôle C de la Direccte.

En savoir plus :

Crédit photo : Flickr/ samuelle.etienne
“”

--

->Articles du même thème :

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics