L’apprentissage, aussi dans la fonction publique !

| Publié le 19 avril 2019 | Dernière mise à jour le 25 juillet 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Dans la Fonction Publique, l’apprentissage s’adresse aux jeunes de 16 à 29 ans révolus motivés par les formations proposées par les métiers auxquelles elles préparent.
L’apprentissage offre à ces jeunes, au travers d’un travail effectif, d’une rémunération, et de la tutelle du maître d’apprentissage, un cadre structuré pour leur pleine intégration dans la société.

L’apprenti peut réaliser son stage dans les services suivants :

  • l’État (administrations centrales et leurs services déconcentrés) et ses établissements publics administratifs,
  • les collectivités territoriales et leurs établissements publics,
  • les établissements publics hospitaliers, sociaux et médico-sociaux,
  • les établissements publics locaux d’enseignement,
  • les établissements publics administratifs :
  1. à caractère scientifique, culturel et professionnel
  2. à caractère scientifique et technologique,
  3. de coopération culturelle ou scientifique,
  4. sociaux ou médico-sociaux,
  • les établissements publics industriels et commerciaux (EPIC) qui ont du personnel fonctionnaire *,
  • les chambres consulaires *.

Pour ces 2 dernières catégories, les dispositions relatives à l’apprentissage dans le secteur public non industriel et commercial ne s’appliquent que pour les activités de ces établissements relevant du secteur public administratif et employant des personnels régis par le droit public.
En outre, un apprenti ne peut pas être embauché dans un EPIC ou dans une chambre consulaire si la nature des activités qui lui sont confiées relève du service public industriel et commercial employant des personnels régis par le droit privé.

Documents à télécharger :

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics