Accueil > Entreprises, emploi, économie > Emploi, insertion professionnelle > Jeunes > L’Etat au service de l’apprentissage

L’Etat au service de l’apprentissage

| Publié le 5 novembre 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le développement des formations en apprentissage constitue un objectif prioritaire du Gouvernement.
La Parlement a adopté, au début du mois d’août 2018, un projet de loi transformant le système d’apprentissage, afin de rénover en profondeur l’orientation des élèves, la construction des diplômes, l’offre d’apprentissage et son financement.
Même si cette transformation ne rentrera que progressivement en vigueur entre 2018 et 2020, les services de l’État dès à présent se mobilisent pour que soient satisfaites les demandes des jeunes qui ont formulé le souhait d’entrer en apprentissage à partir de la rentrée 2018.
A l’issue de leur parcours scolaire, 69 992 candidats en France ont en effet formulé au moins un vœu pour une formation sous statut d’apprenti. Parmi eux, 38 486 élèves (55%) ont positionné ce vœu au premier rang de leurs choix, soit une progression de 40,5% par rapport à juin 2017. Ce mouvement témoigne de l’intérêt croissant des jeunes et des familles pour ce type de pédagogie.
Dans le département de la Vienne, les services de l’éducation nationale et de la Direccte accompagnent cette évolution en mobilisant les acteurs sociaux économiques locaux pour aider les jeunes et leurs parents dans la recherche d’une entreprise.

Documents à télécharger :

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics