Accueil > Entreprises, emploi, économie > Accompagnement des filières > Etude sur les acteurs aquitains du marché de l’aménagement des espaces de (...)

Etude sur les acteurs aquitains du marché de l’aménagement des espaces de vie

| Publié le 21 mai 2015 | Dernière mise à jour le 9 octobre 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La Direccte Aquitaine a mandaté le cabinet SOFRED pour mener une étude sur le périmètre et les attentes des acteurs industriels positionnés sur le marché de l’aménagement des espaces de vie en Aquitaine.
Cette étude vise à mieux cerner le potentiel d’actions communes de repositionnement des acteurs industriels sur ces marchés. Les secteurs de la transformation du bois et agencement/ameublement sont confrontés à une perte de compétitivité dans un contexte concurrentiel accru. Cela se traduit notamment par un poste déficitaire de plus de 6 milliards d’euros par an dans notre balance commerciale.

Le plan national d’action pour l’Avenir des industries de transformation du bois, élaboré en 2014 sur la base des propositions remontées d’assises régionales organisées dans toute la France, identifie cette problématique. Il affiche comme priorité la dynamisation d’écosystèmes performants pour concrétiser une réponse française sur le marché international de l’ESPACE de VIE (intérieur et extérieur), notamment avec du BOIS, dans une valorisation de la Marque France et en lien avec les actions DESIGN.

Dans cette optique, la Direccte Aquitaine a mobilisé l’ensemble de ses partenaires (UNIFA, pôle de compétitivité XYLOFUTUR, Conseil régional, ADI, clusters, CCI) pour identifier les entreprises du domaine en Aquitaine et lancer une enquête portant sur le périmètre et les attentes de ces acteurs.
Les résultat de cette enquête sont présentés dans le document
En Aquitaine, l’UNIFA et le pôle de compétitivité XYLOFUTUR sont prêts à travailler de concert dans des actions communes de positionnement des entreprises de leurs secteurs dans des offres globales plus intégrées avec d’autres acteurs de la production des biens et services d’aménagement des espaces de vie.
Des réflexions partagées pourraient être lancées sur les concepts majeurs de l’habitat durable, d’éco-quartiers, des structures d’hébergements liées à la silver économie, en lien avec les besoins émergents des clients finaux (promoteurs, constructeurs, collectivités publiques, consommateurs finaux).
L’enjeu est de pouvoir créer des ponts entre les acteurs de l’agencement/décoration (canal historique UNIFA) et des acteurs de la transformation bois et construction bois (agenceurs, fabricants de produits de décoration ou même systèmes constructifs-constructeurs bois) dans une logique de solution globale pour l’aménagement d’espaces plus beaux, plus sains, plus confortables, et sourcés localement.
Par ailleurs, le plan national d’action pour l’avenir des industries de la transformation du bois dont les travaux du Comité stratégique de filière Industries du bois ont pris le relais, le plan Mathis Weber de la Nouvelle France industrielle, ont mis en exergue la nécessité de dynamiser des écosystèmes performants pour concrétiser une réponse française sur le marché international de l’espace de vie (intérieur et extérieur) avec du bois dans une valorisation de la Marque France, en lien avec les actions design.

Documents à télécharger :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics