+ services en département
 
 
 
 
 
Accueil > Publications et statistiques > Politiques de l’emploi > De fortes disparités territoriales dans le recours aux formes particulières (...)

De fortes disparités territoriales dans le recours aux formes particulières d’emploi

| Publié le 13 juillet 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

En 2015, en Nouvelle-Aquitaine, contrats à durée déterminée, intérim, apprentissage et emplois aidés concernent 300 000 salariés et représentent 15 % du volume total d’heures travaillées.

Cette part augmente depuis 2010. Le recours à ces formes particulières d’emploi est différent selon les territoires en fonction des activités présentes : les zones à caractère industriel recourent davantage à l’intérim et les CDD sont plus présents dans les espaces où les activités touristiques et saisonnières sont les plus développées. Pour leur part, emplois aidés et apprentissage répondent à des logiques de politiques publiques. Comparées aux emplois stables, les conditions d’emploi des salariés sous ces formes de contrats sont généralement associées à davantage de mobilité, de temps partiel, de multi-activité et une moindre rémunération. Les plus jeunes, les moins diplômés et les employés ou les ouvriers sont les salariés les plus exposés à ces formes d’emploi.

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics