Accueil > Entreprises, emploi, économie > Accompagnement des territoires > Soutien au commerce et à l’artisanat > Artisan cuisinier : une reconnaissance officielle depuis le 1er juin (...)

Artisan cuisinier : une reconnaissance officielle depuis le 1er juin 2017

| Publié le 6 juin 2017 | Dernière mise à jour le 27 juin 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Suite au décret 2017-978 du 10 mai 2017 la qualité d’artisan cuisinier est dorénavant accessible :

  • Aux personnes physiques et aux dirigeants de personnes morales n’employant pas plus de dix salariés lors de leur immatriculation au répertoire des métiers (coût de 124 €).

Les conditions requises :

  • Respecter les conditions relatives à la qualification artisanale et au répertoire des métiers fixées par l’article 1er du décret n° 98-247 du 2 avril 1998, notamment en termes de diplômes (niveau au moins égal au CAP de cuisine ou de restauration) ou d’expérience professionnelle (3 années minimum d’expérience) ;
  • Réaliser une cuisine intégralement « faite maison », telle que définie par le décret n° 2015-505 du 6 mai 2015 modifiant le décret n° 2014-797 du 11 juillet 2014 relatif à la mention « fait maison ».

Après la création de la mention « fait maison » et la rénovation du titre de maître restaurateur, la qualité d’artisan cuisinier permet donc aux professionnels de s’engager pleinement dans la promotion et la valorisation du secteur de la restauration.

En savoir plus sur le site de la DGE

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics